Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Plus de problèmes chez les jeunes gars...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Plus de problèmes chez les jeunes gars...   Ven 28 Avr - 4:12

Citation :
Introduction

Lorsqu’il est question de la santé et du développement des adolescents, des hypothèses sont souvent avancées au sujet des garçons: tout se passe bien pour eux - leurs besoins en matière de santé et les risques liés au développement seraient moindres que ceux des filles; et: les garçons sont des éléments perturbateurs, ils sont agressifs et il est difficile de “travailler avec eux”.

Cette dernière hypothèse met l’accent sur certains aspects spécifiques du comportementet du développement des garçons, tels que la violence et la délinquance. Ce comportement est critiqué, parfois même érigé en crime, sans que les causes en soient suffisamment bien comprises.Les généralisations ci-dessus expriment une méconnaissance du fait que les adolescents commeles adolescentes constituent une population hétérogène, de nature diverse, issue milieux socioculturels extrêmement variés.De nombreux garçons, par exemple, fréquentent un établissement scolaire, mais un trop grand nombre ont quitté l’école.

Certains sont déjà dans la vie active. Certains sont père, et sont parfois les compagnons ou les époux d’adolescentes. Il y a parmi eux des bisexuels et des homosexuels. On les rencontre dans des conflits armés - combattants ou victimes - ou les deux à la fois. Certains sont en butte à des violences physiques ou sexuelles sous le toit familial.D’autres infligent des sévices sexuels à de jeunes femmes ou de jeunes gens. Il peut arriverqu’ils vivent et travaillent dans la rue, qu’ils se prostituent.Dans la majorité des cas, toutefois, les garçons sont en bonne santé et leur développement estsatisfaisant. Ils constituent les forces positives de la société dans laquelle ils vivent, et sontrespectueux dans leurs relations envers les jeunes femmes et de façon générale envers autrui.

Cependant, certains jeunes gens sont exposés à des risques. Il se peut que leurs besoins en matière de santé et de développement n’aient pas été pris en compte, ou que la manière dont ils ont été élevés ait fait naître en eux la violence et la discrimination envers les femmes, la violence envers d’autres jeunes gens, et ait entraîné des risques de santé pour eux-mêmes et pour la communauté au sein de laquelle ils vivent.


Pour mieux évaluer les besoins des garçons pendant leur croissance et la façon dont les systèmesde santé peuvent contribuer à ce qu’ils se développent sainement, nous devons commencerpar reconnaître la complexité des garçons adolescents. Ceci exige une compréhension plusapprofondie et plus complète de la manière dont les garçons sont élevés au sein de leurcommunauté, c’est-à-dire du processus de socialisation.

Pourquoi s’interesser aux garçons adolescents ?


Les garçons au cours de leur adolescence doivent faire face à des problèmes et àdes risques considérables dans le domaine du développement et de la santé.Pendant l’adolescence, un pourcentage élevé de garçons contracte des Maladies Sexuellement Transmissibles (MST), des infections des voies génitales et le SIDA/VIH, bien que la proportionsoit généralement moins élevée que chez les adolescentes. Partout dans le monde, aussi, lestaux de blessures et décès liés aux accidents de la route, à la violence et au suicide sont élevéschez garçons adolescents. Dans la plupart des régions du monde, la consommation de tabac etd’autres substances est plus élevée chez les garçons que chez les filles.Presque partout dans le monde, le risque de mourir prématurément est plus élevé chez lesadolescents que chez les adolescentes - dans certaines régions ce risque est de plusieurs fois supérieur. Un grand nombre de ces décès sont dus à la violence, aux suicides, aux accidents età l’abus de substances, de drogues ou d’alcool. Le graphique ci-après présente les Années deVie Ajustées sur l’Incapacité (AVAI), mesure qui associe l’impact négatif du poids de la mortalitéet de l’incapacité due à la maladie et aux blessures. Il permet de constater que le nombred’AVAI perdues est plus élevé pour les garçons que pour les filles.

www.paho.org/French/HPP/HPF/ADOL/boysinpicture.pdf+discrimination+envers+les+gar%C3%A7on&hl=fr&gl=ca&ct=clnk&cd=3" target="_blank" rel="nofollow">http://72.14.203.104/search?q=cache:c88GwXhi1F8J:www.paho.org/French/HPP/HPF/ADOL/boysinpicture.pdf+discrimination+envers+les+gar%C3%A7on&hl=fr&gl=ca&ct=clnk&cd=3

Yé temps de s'en occuper!!!

king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plus de problèmes chez les jeunes gars...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scoliose : un risque à surveiller chez les jeunes
» La consommation d'héroïne s'accroît chez les jeunes
» MAUVAIS GOÛT: Le dictateur d’ex-URSS connaît un regain de popularité, en particulier chez les jeunes Russes…
» Problèmes d'articulations
» Visite chez l'ophtalmologiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Recherches/stats/textes/etc :: Recherches-
Sauter vers: