Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Qui contrôle le Québec et le Canada...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Qui contrôle le Québec et le Canada...   Sam 17 Juin - 4:58

Vous êtes vous déja demandé dans les mains de qui nos politiciens mangent???

Vous êtes vous déja demandé pourquoi tel ou tel dossier prenait une orientation bizarre???

Serait-ce possible qu'il y ait des gens influents qui soient la cause de ces évènements plus ou moins compréhenibles?

Commençons par une famille très influente, les Desmarais...

Vous vous souvenez le caffouillage dans le dossier du Chum???

Mais pourquoi est-ce que ce dossier à tourné tout croche depuis le début?

Citation :
Les principaux partisans du site de la gare de triage d'Outremont sont le recteur de l'Université de Montréal, Robert Lacroix, la famille Desmarais (propriétaire de Power Corporation), Jean Coutu, l'ancien premier ministre Lucien Bouchard, la députée péquiste de Taillon, Pauline Marois, le chef de l'Action démocratique du Québec, Mario Dumont, de nombreux hommes d'affaires, et 439 médecins et chercheurs du CHUM.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/actualite/nouvelles/200503/23/001-CHUM-choix.shtml

------------------------------------------------------------------------------

Citation :
Promoteur du CHUM-Outremont de la famille Desmarais

http://www.vigile.net/05-10/TL-5.html

----------------------------------------------------------------------------------

Mais encore... que fait et qu'a fait Desmarais...

Citation :
Paul Desmarais est le fils de Me Jean-Noël Desmarais et de madame Lébéa Laforest. Il grandit dans une famille prospère. Il étudie à l'Université d'Ottawa où il obtient un baccalauréat en commerce. À la fin de ses études universitaires, il retourne à Sudbury où, en 1951, il prend le contrôle d'une société de transport par autobus. En 1959, il crée la Transportation Management Corporation Limited ; par son entremise, il acquiert la Provincial Transport Limited en 1960, puis obtient le contrôle effectif des Entreprises Gelco Limitée en 1962. L'année suivante, il achète l'Impériale, Compagnie d'assurance du Canada. Deux ans plus tard, c'est au tour de la Corporation des valeurs Trans-Canada, son premier conglomérat.

En 1967, Trans-Canada crée Les Journaux Trans-Canada Ltée, entreprise de presse qui fait l'acquisition du grand quotidien montréalais La Presse. En 1968, M. Desmarais prend le contrôle de Power Corporation du Canada. Aujourd'hui, Power Corporation se compose de la société Gesca Ltée, qui édite La Presse et d'autres quotidiens et hebdomadaires, et Corporation Financière Power, qui possède la Great-West, compagnie d'assurance-vie, la London Life, compagnie d'assurance-vie, le Groupe Investors Inc., et Pargesa Holding S.A., une société de portefeuille d'envergure internationale qui a son siège à Genève.

Paul Desmarais est président du comité exécutif de Power Corporation du Canada. Il est aussi président du conseil et administrateur-délégué de Pargesa Holding S.A. (Suisse). Il est administrateur des sociétés suivantes : CLT-UFA (Luxembourg), Corporation Financière Power, Diffusion Power Inc., Electrafina S.A. (Belgique), Groupe d'assurances London Inc., Groupe Investors Inc., London Life, compagnie d'assurance-vie, Pargesa Holding S.A. (Suisse), Power Corporation du Canada, La Presse Ltée, Telegraph Group Limited (Angleterre) et Total Fina (France). Il est aussi membre du Comité international consultatif des compagnies Barrick Gold Corporation et Chase Manhattan Bank N.A. et membre du Conseil de surveillance de AXA et de la Compagnie Financière de Paribas (France).

M. Desmarais est président d'honneur du Conseil commercial Canada-Chine. Il est membre du Conseil Privé, compagnon de l'Ordre du Canada, officier de l'Ordre national du Québec ainsi qu'officier de l'Ordre national de la légion d'honneur et commandeur de l'Ordre de Léopold II.

http://edimage.ca/edimage/grandspersonnages/fr/carte_v05.html

Commencons par ceci.... je poursuivrai dans pas long... mais déja ça... ça ne vous fait pas allumer des lumières?????? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Qui contrôle le Québec et le Canada...   Lun 19 Juin - 23:05

Bon... encore un autre Desamarais à un poste de pouvoir....

Citation :
14-June-06] Competiveness Council formalizes power of big business leaders, says Council of Canadians


MEDIA RELEASE
FOR IMMEDIATE RELEASE
Thursday June 14, 2006

Competiveness Council formalizes power of big business leaders, says Council of Canadians

Yesterday, Prime Minister Stephen Harper named ten corporate executives to the new North American Competitiveness Council (NACC) formed at the meeting of North American leaders that took place in Cancun, Mexico this past March. “This will make the three governments directly answerable to business leaders, giving them unprecedented power,” says Jean-Yves Lefort, trade campaigner at the Council of Canadians.

The NACC will meet annually with ministers from each country and will engage with senior government officials on an ongoing basis to make recommendations on a wide range of issues affecting the economies of the three countries.

The NACC does not include any representation from small businesses. Nine of the ten appointees represent large corporations that are members of the powerful Canadian Council of Chief Executives (CCCE), which has been aggressively promoting the Security and Prosperity Partnership aimed at integrating Canadian policies with those of the United States. Three of the ten appointees - Dominic D'Alessandro (Manulife Financial); Paul Desmarais, Jr. (Power Corporation of Canada) and Richard George (Suncor Energy Inc.) - also sit on the Executive Committee of the CCCE.


http://www.canadians.org/display_document.htm?COC_token=23@@2a8935ed6b47396d776441ea12b9d24d&id=1439&isdoc=1&catid=66
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Qui contrôle le Québec et le Canada...   Jeu 24 Aoû - 19:11

Citation :
Comme homme d’affaires, Paul Desmarais a reconnu l’importance d’avoir ses entrées dans les différents cercles de pouvoir, au pays comme à l’étranger. C’est ainsi que Paul Martin, l’actuel premier ministre du Canada, a déjà travaillé pour lui, que la fille de Jean Chrétien, le premier ministre sortant, est mariée à l’un des fils de Paul Desmarais, que Brian Mulroney, ancien premier ministre du Canada, est un ami de longue date.

Des hommes puissants qui se rendent parfois à Sagard dans le comté de Charlevoix, là où Paul Desmarais a érigé une véritable seigneurie. C’est souvent à cet endroit que l’homme d’affaires canadien reçoit les membres des élites canadienne, américaine, européenne et autre.

C’est en tissant des liens étroits avec l’élite mondiale que Paul Desmarais a pu étendre les tentacules de son holding à l’Europe et à la Chine. C’est ce qui distingue Power Corporation de sa principale filiale, Power Financial Corporation. Bien sûr, grâce à sa participation majoritaire dans cette dernière, Power Corp. a la mainmise sur les compagnies d’assurance Great West, London Life et Canada Vie ainsi que sur les firmes canadiennes de fonds communs de placement Groupe Investors et Corporation financière Mackenzie.

En Europe, grâce à son partenariat avec l’homme d’affaires belge Albert Frère, Power Corp détient par l’entremise de sa filiale Pargesa Holding S.A. des participations minoritaires dans le géant allemand du secteur des médias et du divertissement Bertelsmann, dans le géant pétrolier français Total, dans le géant des infrastructures de l’eau et de l’énergie Suez et dans Imerys, le leader mondial dans le traitement des minéraux industriels.

En Chine, Power Corp. possède des liens avec la société chinoise CITIC Pacific qui travaille dans les infrastructures, dans la distribution et l’immobilier.

Enfin, au Canada, il ne faut pas oublier que, par l’entremise de Gesca, Power Corporation possède plusieurs quotidiens financiers, dont La Presse.


http://www.ledevoir.com/2005/01/11/72320.html?296
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Qui contrôle le Québec et le Canada...   Jeu 24 Aoû - 19:43

Citation :
Faut-il se surprendre que les journaux de Gesca, propriété de Power Corporation, aient appelé à voter pour l’Albertain Stephen Harper, un ancien employé de la pétrolière Imperial Oil ?

Il y a vingt ans, le jeune Harper, disciple du gourou néolibéral Friedrich Hayek, rêvait d’un parti de la droite, épuré des Red Tories, pour modeler le Canada sur les expériences de Ronald Reagan et Margaret Thatcher.

Aujourd’hui, les idées de déréglementation, de privatisation, de baisse des impôts, de réduction de la dette, de diminution du rôle de l’État sont devenues les idées dominantes de la politique canadienne et québécoise.

Ces idées ont été propagées par une multitude de soi-disant instituts de recherche financés par l’industrie pétrolière en Alberta et d’autres groupes financiers ailleurs au pays. Les plus prestigieux, comme le Fraser Institute de Vancouver et son rejeton québécois, l’Institut économique de Montréal (IEDM), ont établi l’agenda politique avec la complicité des grands médias et étendent leurs tentacules dans les différents secteurs de la vie sociale.

Le fondateur de l’IEDM, Michel Kelly-Gagnon vient d’être nommé président du Conseil du patronat. Un ex-vice-président, Maxime Bernier, est le nouveau ministre de l’Industrie du cabinet Harper. Soulignons que le docteur Chaoulli est chercheur associé à l’IEDM.

Pour Stephen Harper, le Canada aurait pu prendre plus tôt le chemin tracé par les Reagan et Thatcher, n’eût été de la question du Québec. Il a accusé les Libéraux et, par la suite, le gouvernement Mulroney, de céder au chantage du Québec avec des concessions économiques et sociales. Il impute à cette approche le maintien anachronique d’un État-providence dans le nouveau contexte néolibéral.

http://www.lautjournal.info/default.asp?manchette=198
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui contrôle le Québec et le Canada...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui contrôle le Québec et le Canada...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AOC : Appellation d'origine contrôlée
» Contrôleur du travail
» Agent de contrôle des transports (contrôleur)
» Résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable
» Si tu veux contrôler le peuple ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Brisons le silence autour des enjeux cachés :: Brisons le silence autour des enjeux cachés-
Sauter vers: