Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La prostitution Africaine en France, une affaire de femmes?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: La prostitution Africaine en France, une affaire de femmes?   Jeu 7 Déc - 21:40



Citation :


Cette semaine aux Francs-tireurs, un spécial sur la prostitution parisienne. Patrick Lagacé rencontre Amely-James Koh-Bela, une travailleuse de rue d’origine camerounaise qui nous brosse un portrait saisissant, dérangeant, scandalisant du traitement que subissent de jeunes Africaines dans le 18ème, quartier chaud de la prostitution africaine à Paris. De part sa grande expérience sur le terrain, elle nous fait découvrir l’horreur : exploitation, trafic humain et esclavage moderne de jeunes dont on vend les corps. Au péril de sa vie, elle a tenté de venir en aide à ces Africains exploités et se consacre maintenant à dénoncer ce phénomène grandissant dans les rues de Paris. Avec elle, on fait une tournée des hauts-lieux où ces jeunes filles sont sexuellement abusées.


http://www.telequebec.tv/lesfrancstireurs/
Citation :




Les filières africaines de la prostitution
Le documentaire événement
Dossier Prostitution

mardi 6 septembre 2005, par David Cadasse




Le documentaire Les filières africaines de la prostitution sera diffusé en exclusivité vendredi prochain au cinéma Images d’Ailleurs à Paris. Une enquête de 9 mois aura été nécessaire pour réaliser cette œuvre d’investigation et de sensibilisation. Olivier Enogo, producteur du film, nous explique les difficultés qu’il a rencontrées et répond aux critiques dont il commence à faire l’objet.


Afrik.com : Dans le documentaire, on ne voit pas l’une des spécificités de la prostitution africaine en Occident, révélée justement par Amély-James Koh Bela : la prostitution familiale. Le fait qu’à l’intérieur des maisons certaines mamans prostituent leur propre progéniture ou des neveux et nièces.
Olivier Enogo
: Nous avons rencontré des familles où c’était le cas. Un pasteur africain que nous avons rencontré nous a dit que même si nous étions journalistes et qu’il y avait un travail à faire, ce travail n’était pas forcément de tout montrer du doigt. Toute boue n’est pas bonne à remuer à n’importe quel moment. La prostitution familiale est très insidieuse et elle reste très difficile à illustrer en images, mais je pense que nous y reviendrons.

Afrik.com : N’avez-vous pas peur que le documentaire stigmatise un peu plus encore les Africains en France ?
Olivier Enogo
: C’est le risque et c’est ce qui nous est d’ailleurs reproché. Mais faut-il fermer les yeux par rapport à une certaine réalité ? Des membres de ma propre famille nourrissent une fausse image de l’Occident et veulent absolument y aller par n’importe quel moyen. J’ai fait ce film, comme si je m’adressais à des gens de ma propre famille. L’avocat des femmes proxénètes africaines interrogé dans le documentaire, Me Bongo, dit lui-même que les trois quarts des filles ne veulent plus aller à l’école parce qu’elles estiment que c’est une boîte à chômage. Alors elles vont sur Internet à la recherche du ’Blanc’ qui pourra les faire venir en France ou en Occident. Quitte à ce qu’il les mette dans la rue. Car s’il leur arrive de se prostituer occasionnellement en Afrique, elles préfèrent le faire en France ou ailleurs, car trois ou quatre passes représentent le salaire d’un haut cadre chez elles.

Afrik.com : Avec un tel discours, n’avez-vous pas peur de généraliser, ce qui peut-être dangereux ?
Olivier Enogo
: C’est vrai qu’il y aura des sœurs qui ne se sentiront absolument pas concernées par cela et qui seront choquées par mes propos, mais je les invite à venir regarder le documentaire. Et elles se rendront compte que le phénomène, contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’est pas si marginal que cela.

Contacter [email]Olivier Enogo[/email]

http://www.afrik.com/article8789.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La prostitution Africaine en France, une affaire de femmes?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’ACCOUCHEMENT, UNE AFFAIRE DE FEMMES ?
» 2009 - LES FEMMES LES PLUS INFLUENTES EN AFFAIRES
» Métiers de femmes
» Le pire cauchemar des femmes? Devenir chauve!
» La danse africaine ! :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Femme :: Enjeux touchant les femmes-
Sauter vers: