Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La science d'aujourd'hui, pour le bien être humain?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: La science d'aujourd'hui, pour le bien être humain?   Sam 30 Déc - 15:38

Croyez-vous que la science d'aujourd'hui a encore le bien être de l'humain en tête ou elle pense plus a son "avancement" technologique et financier???

Citation :
es femmes et l'accouchement
[5 octobre 2006]

coutez l'extrait


L’auteure Anne-Marie Sicotte vient de publier un volumineux livre intitulé Les accoucheuses - La fierté, tome 1. Elle en discute en compagnie d’Annie Noël de Tilly, accompagnatrice de femmes enceintes.

Annie Noël de Tilly est accompagnatrice au centre de périnatalité L’Étoile de mer, situé à Montréal. Le numéro de téléphone pour les rejoindre est le (514) 278-3769.

Un résumé du livre d’Anne-Marie Sicotte, Les accoucheuses - La fierté, tome 1 :
« Faubourg Sainte-Anne, Montréal, 1845. En pleine nuit, une sage-femme et sa fille vont accompagner une femme dans sa délivrance. À seize ans, Flavie entreprend ainsi l’apprentissage du métier d’accoucheuse auprès de Léonie, sa mère, qui caresse d’audacieux projets : la fondation d’un refuge pour femmes enceintes démunies et celle d’une école de sages-femmes.

À l’instar de Simon, le père de Flavie, la société de l’époque, placée sous le règne tyrannique de la pudeur, est rebutée par ces nouveautés. Les membres du clergé se méfient comme de la peste de l’esprit d’entreprise de Léonie et de ses collègues. De leur côté, les médecins engagent une lutte de pouvoir afin de ravir leur clientèle aux sagesfemmes.

Séparés par un large fossé, les univers masculin et féminin ne se rejoindront qu’au moyen de trop fragiles passerelles, celles du respect et de l’amour. D’une écriture vivante et colorée, ce roman évocateur excelle à recréer l’atmosphère des débuts de l’ère victorienne et à camper des personnages attachants. Les accoucheuses, un bonheur de lecture. »

http://www.radio-canada.ca/radio/christiane/modele-document.asp?docnumero=26556&numero=1880

Pour écouter

http://www.radio-canada.ca/Medianet/2006/CBF/ChristianeCharette200610051008_2.asx



Citation :
e laboratoire
Devant l'insistance des Américains à standardiser les études médicales sur le continent, l'enseignement médical à l'Université de Montréal prenait un virage scientifique. La transformation du programme d'études était liée aux subventions de la Fondation Rockefeller et pour se rendre admissible, la faculté de médecine introduisait une année pré-médicale axée sur l'enseignement des sciences physiques, chimiques et biologiques en 1921 dite (PCN), afin de préparer l'élève à l'enseignement des sciences fondamentales adaptées à la médecine ( 775 ). Cette dernière s'écartait de l'empirisme pour s'appuyer sur la biologie qui elle, faisait appel à la physico-chimie pour l'analyse des phénomènes vitaux; elle bénéficiait de l'organisation de l'enseignement des sciences à l'Université de Montréal sous G. H. Baril. Cette transformation scientifique se faisait sous l'oeil américain.

Ainsi, dans la foulée des développements scientifiques, la médecine devait compter de plus en plus sur le laboratoire pour établir ses diagnostics et devait en tenir compte dans ses enseignements. La loi médicale de 1909 au Québec révisait les programmes d'études qui s'échelonnaient désormais sur cinq ans et la faculté de médecine de l'Université Laval à Montréal développait ses laboratoires pour répondre aux besoins de l'enseignement. Après la guerre, les analyses de laboratoire entraient graduellement dans les moeurs médicales et complétaient la clinique au nom de la standardisation des études médicales et des normes hospitalières. Il devenait d'une importance capitale pour le clinicien de pouvoir confirmer ou infirmer un diagnostic par les recherches bactériologiques, chimiques, microscopiques et les rayons X. Dans ces circonstances, l'Hôpital Sainte-Justine développait ses services diagnostiques au rythme de son expansion institutionnelle et des ressources professionnelles disponibles.

L'affiliation universitaire et la vocation d'enseignement qui en découlait étaient les raisons invoquées pour la mise sur pied d'un laboratoire à l'Hôpital Sainte-Justine en 1918, qui était reconnu comme service l'année suivante. Son organisation était confiée à G.H. Baril ( 776 ) qui en conservait la direction jusqu'en juillet 1948. Dans un hôpital pédiatrique, le recours à des micro-méthodes s'avérait une nécessité et commandait aux médecins qui s'y adonnaient, un effort supplémentaire pour les établir. De plus, l'enfant étant un être en évolution continuelle, les critères de "normalité" dépendent de son âge; ces critères devaient être établis pour chaque groupe d'âge.

http://www.theses.umontreal.ca/theses/pilote/desjardins/these_body.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: La science d'aujourd'hui, pour le bien être humain?   Sam 30 Déc - 18:35

Discussion sur un livre a propos de la psychiatrie!

Citation :
Discussion autour d'un livre sur la psychiatrie
[11 décembre 2006]

Elle est comédienne, lui, il est psychanalyste. Ils ont tous deux lu L’abus de psy nuit à la santé de Serge Tribolet. Pascale Montpetit et Jean-Paul Gilson en parlent un peu, mais ce sont surtout des révélations sur la psychanalyse qui animent cette discussion enflammée, entre patiente et médecin traitant.

Pascale Montpetit joue actuellement le personnage de Toinette dans la pièce Le malade imaginaire, présentée en rappel au Théâtre du Nouveau Monde. Elle a reçu le prix Gascon-Roux de la meilleure interprète féminine décerné par les abonnés du TNM.

Jean-Paul Gilson est diplômé en psychologie de l’Université de Louvain. Il a complété sa formation à l’École Lacan en 1993.

Au sujet du livre de Serge Tribolet, il dira :
« C’est un mauvais titre, mais le livre est bon. Il s’agit d’un ouvrage de vulgarisation. »

Résumé du livre :

« Et si la psychologie, la psychanalyse et la psychiatrie étaient devenues, par un étrange retournement, les symptômes de notre société ? Et si le scandale ne portait pas tellement sur l’usage exagéré des psychotropes, antidépresseurs et anxiolytiques, mais plutôt sur l’usage abusif de la psychiatrie elle-même ?

Douze mille psychiatres, cinquante mille psychologues, sans compter les psychanalystes et les paramédicaux qui sont légion, une armée entière au service de tous, travaillant exclusivement pour notre bonheur et intervenant sans cesse dans les médias pour dire la norme et expliquer les règles d’une vie heureuse. Voilà le nouvel opium du peuple, l’arme d’abêtissement massif, le nouveau despotisme...

Dans un essai qui devrait « marquer les esprits », Serge Tribolet veut montrer clairement les dangers d’une telle dérive et affirmer que le recours systématique aux « psys » est, en soi, une maladie !

Serge Tribolet est psychiatre des hôpitaux à Paris, responsable d’une unité d’hospitalisation à l’hôpital Maison-Blanche. Il est titulaire d’un DEA de psychanalyse, doctorant en philosophie à la Sorbonne, enseignant, conférencier. Il a publié récemment deux ouvrages remarqués : Anthologie du rire et La Folie, un bienfait pour l’humanité. »


http://www.radio-canada.ca/radio/christiane/modele-document.asp?docnumero=29649&numero=1880

affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: La science d'aujourd'hui, pour le bien être humain?   Jeu 11 Jan - 23:42

Voici le livre


Citation :
L'ABUS DE "PSY"
NUIT A LA SANTE


Serge TRIBOLET
Editions du Cherche-Midi
23 rue du Cherche-Midi - 75006 Paris
Tél 01 42 22 71 20
176 pages -15 € ttc


Et si la psychologie, la psychanalyse et la psychiatrie étaient devenues, par un étrange
retournement, les symptômes de notre société
Et si le scandale ne portait pas tellement sur l'usage exagéré des psychotropes,
antidépresseurs et anxiolytiques, mais plutôt sur l'usage abusif de la psychatrie elle-même ?


Douze mille psychiatres, cinquante mille psychologues, sans compter les psychanalystes et
les paramédicaux qui sont légion,
une armée entière au service de tous, travaillant
exclusivement pour notre bonheur et intervenant sans cesse dans les médias pour dire
la norme et expliquer les règles d'une vie heureuse.
Voilà le nouvel opium du peuple, l'arme d'abêtissement massif, le nouveau despotisme...
Dans un essai qui devrait "marquer les esprits", Serge Tribolet veut montrer clairement
les dangers d'une telle dérive et affirmer que le recours systématique aux "psys" est, en soi,
une maladie !</SPAN>(Un petit message pour les Lagacé de ce monde What a Face )
A paraître le 28 septembre 2006



http://www.nervure-psy.com/derniere_minute.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: La science d'aujourd'hui, pour le bien être humain?   Lun 30 Juil - 14:47

Le dopage sportif... dérive de la science?

Citation :
SPORTS] Voyage dans la tête d'un athlète dopé
Qu'est-ce qui se passe dans la tête d'un athlète qui se dope pour améliorer ses performances? Voilà la question que Robert Frosi a posé au psychanaliste montréalais Jean-Paul Gilson. Également entraîneur de soccer pour de jeunes enfants, celui-ci revient tout juste d'Europe, où il a pu observer le passage du Tour de France.

http://www.radio-canada.ca/radio/desautels/index.shtml

Pour écouter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: La science d'aujourd'hui, pour le bien être humain?   Lun 8 Oct - 20:43

S'en va-t-on vers un terrorisme en blouses blanches? Shocked

Citation :
Désastres sans guerres

Un terrorisme en blouses blanches ?

Dr. Leonard Horowitz :

Si la grippe aviaire devient réellement une pandémie redoutable, ce sera à la suite d’une volonté politique délibérée. Par cet article, nous pouvons être mieux informés sur le prochain génocide “médicalement assisté”, tout en nous confiant dans le Seigneur pour notre protection !

En avril 2003, nous avons déjà connu le SARS (Severe Acute Respiratory Disease, SRAS en Français), ou pneumonie atypique. Cette maladie nous venait également d’Asie, et frappa lourdement la région de Toronto. J’étais sur place pendant presque toute la durée de cette épidémie, qui annonçait la grippe aviaire actuelle. On a dit à l’époque que le SRAS était la dernière venue de toute une série de maladies nouvelles, provoquées par une série de mystérieux “super germes” mutants qui devaient frapper l’humanité.

Une étude scientifique attentive des caractéristiques médico- sociologiques et des antécédents de cette épidémie a révélé quelque chose de bien plus insidieux que le SRAS proprement dit. J’ai considéré la réaction des médias comme doit la considérer tout diplômé de Harvard, expert en problèmes de santé publique et en techniques psychologiques de persuasion mentale. Car cette épidémie possédait toutes les caractéristiques d’une nouvelle expérimentation sociale conduite par des “bioterroristes” en blouse blanche.

Il me parut clair que cette manipulation humaine sans précédent était destinée à endoctriner les masses populaires et à les manipuler subtilement, pour qu’elles soutiennent une politique de santé publique parfaitement inadaptée à la venue d’une pandémie massive, malgré toute la législation existante (1). Tout au long de l’épidémie de “pneumonie atypique,” les médias n’ont cessé de faire référence à des “agents bactériologiques” nouveaux, qui pouvaient provoquer la disparition du tiers à la moitié de la population mondiale. Ayant étudié à fond tout ce qui a été publié récemment en matière de contrôle de la population, ainsi que les objectifs actuels des principales sociétés industrielles multinationales, j’ai remarqué que ces “prédictions” correspondaient étroitement à certains objectifs officiels en matière de réduction de la population mondiale (2).

En 2003, la lutte menée au Canada contre le SRAS, pour la première fois de l’histoire de ce pays, fut dirigée directement par les Nations Unies et par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Pour avoir découvert les liens étroits qui existaient, sur les plans financier et administratif, entre les organisations suivantes, j’ai constaté que la famille Rockefeller, la Fondation Carnegie, et les principaux dirigeants de l’industrie pharmaceutique mondiale, ont contrôlé la recherche canadienne et la lutte menée au Canada contre cette épidémie.

Aucune grande pandémie, ou épidémie à l’échelle mondiale, n’a jamais pu être séparée de son contexte économique et politique. L’épidémie de pneumonie atypique a fait avancer le programme politique du Nouvel Ordre Mondial beaucoup plus vite que tout autre problème de santé publique. Si les responsables politiques de la santé publique voulaient réellement prévenir ces épidémies nouvelles qui se produisent régulièrement, ou s’ils voulaient vraiment les traiter à la source, ils ne pourraient manquer de remarquer que ces agents bactériologiques dévastateurs sont toujours mystérieusement apparus au sein de structures secrètes associant certains milieux militaires, médicaux et de la biotechnologie. Il suffit simplement d’étudier la sociologie médicale pour s’en rendre compte.

Cela fait des décennies que certains “experts” nous prédisent l’arrivée prochaine d’une super épidémie dévastatrice. Ce qui a aussitôt éveillé mes soupçons, en ce qui concerne la pneumonie atypique, fut le moment où elle est survenue. Elle survint au moment même où était lancée la guerre totale contre le terrorisme, et la guerre Anglo-Américaine contre l’Irak. Il m’a semblé qu’il s’agissait là d’une occasion rêvée de “distraire” l’opinion publique du fait que l’administration Bush avait accusé Saddam Hussein d’accumuler un arsenal impressionnant d’armes bactériologiques, dont l’anthrax et le virus du Nil. L’épidémie de pneumonie atypique était donc caractéristique de ce que j’avais déjà annoncé dans l’un de mes livres au titre prophétique, publié avant les attaques du 11 septembre. Plusieurs mois avant ces attaques, je les avais annoncées dans ce livre, en présentant l’analyse conceptuelle qui nous permet de comprendre les liens qui existent entre ces épidémies et le Nouvel Ordre Mondial (Death in the Air : Globalism, Terrorism and Toxic Warfare, Tetrahedron Publishing Group, 2001 - “Mort dans l’air : Globalisme, Terrorisme et Guerre chimique”).

http://www.jp-petit.com/Presse/desastres_sans_guerres.htm

Pourquoi nos bons scientifiques insistent pour faire de la manipulation d'embryon alors que des cellules souches de cordons ombilicales pourraient faire l'affaire? No

Citation :
Nobel de médecine

Trois chercheurs se partagent les honneurs

Le Nobel de médecine est décerné aux Américains Mario Capecchi et Oliver Smithies ainsi qu'au Britannique Martin Evans

Les recherches de ces médecins ont porté sur des modifications génétiques de souris à l'aide de cellules souches embryonnaires.

« Le ciblage des gènes nous permet d'analyser génétiquement les problèmes biologiques les plus complexes pour créer des animaux qui transportent des altérations spécifiques génétiques », a expliqué M. Capecchi.


http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2007/10/08/001-nobel-medecine.shtml

Pour avoir entendu certains commentaires de gens sur ce cas... j'ai l'impression que leur prix est plus politique qu'autres choses et que c'est pour faire de la pression sur les USA pour qu'ils acceptent cette cochonnerie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La science d'aujourd'hui, pour le bien être humain?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La science d'aujourd'hui, pour le bien être humain?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour celles qui débutent les lavables!!!
» 25 MARS 1954 à Dien Bien Phu
» postes ouverts conservateur bib. territorial 2011,
» Quelques règles à respecter pour le bien de chacun
» cacher les poches sous les yeux!!????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Brisons le silence autour des enjeux cachés :: Brisons le silence autour des enjeux cachés-
Sauter vers: