Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le cours d'Histoire des religions...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Le cours d'Histoire des religions...   Ven 12 Jan - 3:29

Citation :
Le samedi 23 décembre 2006




Mgr Marc Ouellet
Photothèque Le Soleil


Pour un « accommodement raisonnable »

Jean-François Cliche

Le Soleil


Déplorant que l’Église catholique a été boutée hors du réseau de l’éducation, le cardinal Marc Ouellet demande un « accommodement raisonnable » pour ramener l’enseignement religieux dans les écoles.

Les cours de cathéchèse et de morale doivent être remplacés à la rentrée 2008 par un cours d’éthique et de culture des religions. Cette nouvelle classe aura pour objectif de donner aux élèves un aperçu des principales croyances du monde — ce que Mgr Ouellet qualifie de « connaissance vague et abstraite des religions ».


http://www.cyberpresse.ca/article/20061223/CPSOLEIL/61223091/5785/CPSOLEIL02

Mais qui est derrière cette histoire de cours de religions?

Citation :
1925

Mort d'Eugène Goblet d'Aviella (né en 1846), libéral, franc-maçon, professeur d'histoire des religions à l'ULB dont il fut recteur en 1896 et président du cercle Le Progrès-Écoles Laïques. Il est inhumé dans un célèbre mausolée, au cimetière de Court-Saint-Etienne, dont la particularité est de présenter une synthèse de toutes les religions.

http://www.ulb.ac.be/cal/mouvement/touteunehistoire/repereshistoriqueXX.html

Citation :


Les tenants de la laïcité philosophique – autrement dit, ceux qui, comme moi, pensent que l’on peut déterminer une conception de la vie bonne sans référer à un Dieu, qu’il existe ou non, que ses intentions puissent être connues ou non – ont tendance à prétendre qu’en raison de l’étymologie du mot
« laïque » qui renvoie au grec « laos », qui désigne l’ensemble du peuple, leur discours est automatiquement à vocation universelle, au contraire des religions… Mais c’est faire bon marché du recours permanent au même mot dans la version grecque des évangiles et de ce que le terme « catholique » signifie « universel ». Alors, laïques comme catholiques s’adressent-ils à l’auditoire universel ? Oui : ils émettent leurs messages à son intention mais ils ne sont reçus que par les auditoires particuliers qui ajoutent « foi » à leurs propos. C’est une autre façon de dire que ce sont des lobbies, qui tirent leur autorité du crédit que leurs consentent citoyens et politiques. Par conséquent, dans une vision de l’équilibre procédant du principe de séparation comme une balance impartiale entre les conceptions religieuses et philosophiques de toute provenance, le devoir des pouvoirs publics est de faire en sorte que l’expression partisane véhiculée par la laïcité organisée et par les laïques qui ne sont pas enrégimentés ainsi que celle véhiculée par les autorités et les fidèles des cultes reconnus mais aussi des autres églises, voire des sectes, puisse s’exprimer librement dès lors qu’elle ne porte pas atteinte aux limites que requièrent les règles d’ordre public dans une société démocratique.

http://prolib.net/chroniques/201.060216.seplibex.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le cours d'Histoire des religions...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On risque l'oubli programmé de l'HISTOIRE
» C'est Pas Sourcé - aux sources de l'histoire des religions (MÀJ : Odin à travers les sources)
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Brisons le silence autour des enjeux cachés :: Brisons le silence autour des enjeux cachés-
Sauter vers: