Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Exploitation du pétrole Québécois,blocage fédéral?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Exploitation du pétrole Québécois,blocage fédéral?   Mer 6 Juin - 0:21

Une Chicane fédéral-provincial empeche-t-elle le développement du pétrole Québécois?

Citation :
Les divers relevés géophysiques effectués au cours des dernières années par les autorités publiques et les entreprises privées tendent à démontrer le potentiel important des ressources énergétiques contenues dans le sous-sol québécois. Lors d'une conférence de presse tenue à Gaspé, le premier ministre Bernard Landry et la ministre déléguée à l'Énergie, Rita Dionne-Marsolais, ont fait savoir que " les données sismiques recueillies jusqu'ici indiquent clairement qu'il pourrait y avoir jusqu'à 2 milliards de barils de pétrole ou son équivalent en gaz naturel dans le golfe du Saint-Laurent, de quoi satisfaire la demande québécoise pour les 25 prochaines années. " Les deux politiciens tentaient par le fait même de mettre de la pression sur Ottawa, les fonds marins étant de juridiction fédérale.

http://www.magazinemci.com/articles/dossiers/2003/02/quebec07.htm

Imaginer... le problème date depuis le passage de Landry! Shocked

Citation :
Un projet fédéral d’Aire marine de conservation aux Îles de la Madeleine
DES TRACTATIONS QUÉBEC-OTTAWA SONT À PRÉVOIR

les-de-la-Madeleine, le 21 août 2006.
Parcs Canada projette, depuis 2002, d’établir une Aire marine nationale de
conservation (AMNC) dans le secteur des Îles-de-la-Madeleine, pour représenter
la région marine des Bancs de la Madeleine. La ministre fédérale de
l’Environnement, Rona Ambrose, vient tout juste de venir en constater la
pertinence et d’affirmer son intention d’aller de l’avant, en enclenchant une étude
de faisabilité, afin de déterminer si les objectifs de Parcs Canada sont
conciliables avec ceux de la collectivité. Dans les AMNC, les activités
économiques ne sont pas interdites. Cependant, elles sont protégées de
certaines activités incompatibles comme le déversement en mer, l'exploitation
minière sous-marine, l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures.
On comprendra que, pour le gouvernement du Québec, il y a un os dans le projet
fédéral d’Aire marine nationale de conservation : en effet, dans la stratégie
énergétique présentée récemment par le ministre des Ressources naturelles et
de la Faune, le gouvernement caresse un ardent désir de tirer profit du fabuleux
potentiel gazier et pétrolier qui gît au fond du golfe du Saint-Laurent (gisement
Old Harry, notamment). Avec l’avancement du dossier d’AMNC autour de
l’archipel, assisterons-nous, comme de simples badauds, à des négociations du
type « donnant-donnant » entre les protagonistes de l’Environnement et des
Ressources naturelles des deux camps ? Les dissensions Québec-Ottawa
entourant les juridictions sur les fonds marins pourraient en effet, à moyen terme,
mener à des transactions du genre : « Tu me laisses gratter le dos du Old Harry
et moi je te laisse t’asseoir sur le Banc de la Madeleine » ou vice-versa : « Tu me
laisses m’asseoir sur le Banc de la Madeleine et moi je te laisse gratter le dos du
Old Harry » ?
À voir la fébrilité qui anime les ministres Corbeil et Béchard, chaque fois qu’il est
question du potentiel d’hydrocarbures que détiendrait le sous-sol du Golfe, on
serait porté à croire que le gouvernement Charest en arrivera prochainement à
trouver un terrain d’entente avec le gouvernement Harper. Tout récemment, face
à la recommandation du BAPE, relative au principe de précaution, le ministre
Corbeil montrait patte blanche en déclarant au Journal de Québec : « En
collaboration avec les autres provinces concernées [en particulier les Maritimes,
sans doute] et le gouvernement fédéral, nous travaillons présentement à
l’élaboration d’un guide de bonnes pratiques d’exploration en milieu marin. […]
L’exploration offshore, ce n’est pas une nouveauté. Il existe des endroits dans le
monde où ça se fait, notamment en Norvège. On pourrait s’inspirer des bonnes
pratiques qu’il y a ailleurs. » Selon le Ministre Corbeil, le gouvernement pourrait
même apporter un soutien aux entreprises privées québécoises, qui n’ont pas les
reins assez solides pour s’impliquer dans la prospection offshore : « Nous
pourrions prendre une participation dans ces entreprises, investir et avoir des
actions. » Il cite Investissement Québec, Hydro-Québec (division Pétrole et Gaz)
et la Société générale de Financement.
(Source : Le Journal de Québec, 6 juillet 2006)


www.respectdugolfe.org/docs/ProjetfederalAMNC-communique21-08-06.pdf+p%C3%A9trole+qu%C3%A9bec+juridiction+ottawa&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=ca&client=firefox-a" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">Lien

Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Exploitation du pétrole Québécois,blocage fédéral?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gestion personnelle du pétrole/questionnaire.
» OPEP: Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole
» Comment se forme le pétrole ?
» Services publics de réseaux: infrastructure/exploitation
» Comment le pétrole de la Guyane a eu raison de la ministre de l'écologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Brisons le silence autour des enjeux cachés :: Brisons le silence autour des enjeux cachés-
Sauter vers: