Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chapeau les gars!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Chapeau les gars!   Mer 7 Mai - 0:32

À écouter et lire en duo! flower

Citation :
Une colère contre le « syndrome du loser » chez la gent masculine

Reconnu pour son franc-parler, Benoit Dutrizac ne manque pas de motifs d'indignation. Le prix à payer pour ses coups de gueule ne suffit pas à le faire taire. Selon lui, les gars ont de la difficulté à se discipliner, et c'est toute la société qui en souffre.

Benoit Dutrizac est journaliste, animateur et auteur. Longtemps coanimateur des Francs-tireurs, ex-animateur à TQS, il anime l'émission matinale du week-end au 98,5 FM. Dès l'automne, il remplacera Gilles Proulx à la barre du journal du midi au 98,5 FM.

Il vient aussi de publier aux éditions Les Intouchables Crois ou crève, un troisième polar qui met en vedette le journaliste Kafka Kalmar, un héros très loin de la langue de bois.

http://www.radio-canada.ca/radio/vousetesIci/dossiers.asp?idDossier=100981

Citation :
La chronique de Richard Martineau
Chapeau, les gars !
Richard Martineau
06/05/2008 08h56

La chronique de Richard Martineau - Chapeau, les gars !


Hier, dans le cadre du gala national du concours Chapeau, les filles !, la ministre de l'Éducation, Michelle Courchesne, a rendu hommage aux femmes qui ont choisi d'exercer un métier traditionnellement masculin.

UNE TAPE DANS LE DOS

Pour ceux qui l'ignorent, le programme Chapeau, les filles !, qui en est à sa 12e édition cette année, a été mis sur pied pour «favoriser la diversification des choix de carrière des jeunes filles».

On choisit des jeunes femmes qui ont eu le courage d'étudier en sciences, en génie civil, en techniques policières, en mécanique automobile, en ébénisterie ou en technologie forestière et on leur remet une bourse allant de 2 000 à 5 000 dollars, histoire de les encourager à poursuivre leurs études.

Ce concours, qui remporte un vif succès, est une excellente initiative.

Mais à quand un programme similaire destiné à encourager les jeunes hommes à poursuivre leurs études ?

LES VILAINS CANARDS

Car il ne faut pas se le cacher : actuellement, ce sont les gars qui traînent la patte à l'école.

Selon un document publié par le ministère de l'Éducation, en 2000-2001, 24 % des garçons n'avaient pas obtenu de diplôme secondaire (contre 11 % des filles).

Et 25 % des garçons de 12 ans n'avaient pas encore atteint le secondaire (contre 17,8 % des filles).

Bref, les gars décrochent plus et redoublent plus que les filles.

«Les conséquences d'un manque de diplôme ou de qualification risquent d'être plus préjudiciables qu'elles ne le furent jusqu'alors, pour les garçons en particulier, compte tenu de la sophistication accrue des emplois», a dit le Ministère.

Or, y a-t-il un programme national destiné à saluer spécifiquement les gars qui décident de poursuivre leurs études, malgré les obstacles qu'ils rencontrent ?

Pas à ce que je sache.

L'ÉCHEC DES GARS

Vous me direz que cela n'a rien à voir. Après tout, le programme Chapeau, les filles ! est destiné à encourager les filles à lutter contre les stéréotypes, pas à terminer leurs études. D'accord.

Mais quand va-t-on se rendre compte que les garçons éprouvent d'immenses difficultés à s'adapter au système scolaire ? Que ce sont eux qui, actuellement, ont besoin d'aide et d'encouragement ?

«Le concours Chapeau, les filles ! est un levier pour assurer la réussite scolaire des femmes», dit le ministère de l'Éducation.

Et la réussite scolaire des garçons, elle, on s'en torche ? C'est pas important ? Il n'y a que les filles qui ont besoin d'être encouragées et valorisées ?

LEUR FAUTE

«La mauvaise intégration des femmes au marché du travail entraîne divers problèmes sociaux», affirme le ministère de l'Éducation dans l'un de ses documents.

Et la mauvaise intégration des hommes au système d'éducation, ça n'entraîne pas des problèmes sociaux, ça ?

Quand les femmes traînent la patte dans un domaine (quand il n'y a pas suffisamment de femmes qui étudient en génie civil, par exemple), c'est un problème social. Mais quand les hommes traînent la patte, c'est un problème d'ordre individuel.

C'est à eux de se relever les manches et d'arrêter de se pogner le cul.

Quand une femme éprouve des difficultés, c'est toute la société qui doit l'aider. Quand c'est un homme qui éprouve des difficultés, c'est de sa maudite faute.



http://www.canoe.com/infos/chroniques/richardmartineau/archives/2008/05/20080506-085600.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapeau les gars!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j'ai fait un chapeau !
» bonjour a tous les gars du DUFOUR M903
» Le Havre - Rue Cochet abbé sanvic chapeau de napoléon 1872 1875 1812 1836 1845 1866 archéologue conservateur musée des antiquités rouen
» CHAPEAU AVEC TROU POUR PASSER LE COUETTE. TRÈS PRATIQUE
» Chapeau au Leclerc de Louviers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Brisons le silence autour des enjeux cachés :: Brisons le silence autour des enjeux cachés-
Sauter vers: