Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le modèle suédois chancelle

Aller en bas 
AuteurMessage
Action



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Le modèle suédois chancelle   Dim 16 Avr - 1:18

Le modèle suédois chancelle
14 novembre 2005

Une étude du Forum économique mondial, publiée en mai 2005 et menée dans 30 pays industrialisés et 28 pays en voie de développement, a démontré que la Suède, suivie de la Norvège, de l'Islande, du Danemark et de la Finlande, était le pays où l'égalité entre hommes et femmes était la plus respectée. "Les femmes suédoises trouvent plus facilement leur place sur le marché du travail que nulle part ailleurs, elles ont plus facilement accès à la santé et à l'éducation", souligne le webzine suédois en langue anglaise The Local. Et pourtant ce modèle a du plomb dans l'aile. Pour Gudrun Schyman, la fondatrice du mouvement Initiative féministe (FI), les Suédoises sont encore trop souvent victimes de violences domestiques et de discriminations au travail.

"Alors que 80 % des Suédoises ont un emploi et que près de 50 % des membres du Parlement sont des femmes, le pays est encore à la recherche d'un nouvel équilibre en ce domaine", précise le quotidien anglais The Guardian. Pour Initiative féministe, il n'y a aucun doute que beaucoup de travail reste à faire. C'est dans cette optique que le mouvement s'est organisé en parti politique il y a deux ans, avec l'espoir de participer aux prochaines élections législatives, prévues en septembre 2006. Mais l'engrenage semble se gripper et le parti, qui, grâce à Gudrun Schyman, avait pris un bon départ, a perdu de sa superbe.

Dans leur premier manifeste électoral, les femmes de FI demandaient un renforcement de l'égalité des salaires, des journées de travail de six heures, le droit de travailler à temps plein, et un meilleur partage des gardes d'enfants entre pères et mères. Actuellement en Suède, les couples bénéficient d'un congé parental payé à 80 % du salaire qui peut être pris par le père ou par la mère. Dans les faits, 83 % des femmes prennent ce congé parental, bien souvent parce que le salaire des hommes est supérieur.

Tout cela semblait être un programme de bon augure, jusqu'au moment où Tiina Rosenberg, une femme homosexuelle, professeure à l'université de Stockholm, prit la tête de la frange extrême du parti, et ajouta au programme initial un certain nombre de propositions, telles que l'abolition du mariage, la mise en place d'un impôt masculin pour compenser la violence domestique et la généralisation des prénoms asexués. "Les femmes qui couchent avec des hommes sont des traîtres" aurait-elle déclaré.

"Ce parti plein de promesses est soudain devenu très étroit", explique Björn Elmbrant, commentateur politique à la radio suédoise, qui souligne que ce genre de programme ne concerne que tout au plus 800 personnes. La coupe a débordé lorsque la télévision a proposé un documentaire sur la haine des hommes propagée par ce courant, qui, s'appuyant sur un manifeste des années 1960, recommandait que les hommes soient ni plus ni moins émasculés.

Les attaques qui proviennent de l'extérieur sont une chose, mais les critiques internes sont bien pires et pourraient porter un coup fatal au mouvement. "Plusieurs personnalités clés ont démissionné, parmi lesquelles Tiina Rosenberg, qui, se disant victime de l'homophobie ambiante, est partie en octobre dernier", annonce The Local. "Le maintien du parti dans son état actuel est une catastrophe pour la condition féminine", estime Ebba Witt-Brattström, une autre figure historique d'Initiative féministe, elle aussi démissionnaire.

Le problème essentiel est de savoir si l'électorat suédois souhaite le maintien d'un parti féministe, "si Gudrun Schyman ne réussit pas à redresser l'image de FI, il n'aura été qu'un avatar de plus dans l'histoire du mouvement féministe suédois", conclut The Guardian.

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=57151&provenance=chroniques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Action



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Le modèle suédois chancelle   Dim 16 Avr - 1:19

Il n'y a pas si longtemps, le parti féministe de Suède recoltait environ 25% des votes (selon les sondages)...

Après les incroyables déclarations misandres de sa leader... le parti n'a plus que 1.5% des votes...

Le plus beau la-dedans... c'est le REVEIL des femmes et hommes féministes...

Là ils voient ou mène le féminisme...

Savez-vous que nos féministes du Québec ont comme modèle la Suède ?

Le nouveau Conseil de l'égalité* (sic) du Québec sera une copie conforme du Conseil sur l'égalité (des chances pour les femmes uniquement !) de la Suede... Shocked

Arrow http://www.guardian.co.uk/gender/story/0,11812,1636617,00.html

Arrow http://www.thelocal.se/article.php?ID=2279&date=20051013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le modèle suédois chancelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» recherche modèle de contrat (avec dérogation scolaire)
» Proposition de modèle de bureau départemental
» Le Modèle d'Arsenal Le Fleuron
» Le Fameux Modèle C

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Recherches/stats/textes/etc :: Articles de journaux/reportages-
Sauter vers: