Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marketing, Pub, social engineering...

Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Marketing, Pub, social engineering...   Sam 22 Avr - 3:17

D'après-vous les publicités ne sont-elles que des vitrines promotionnelles pour des produits où elles participent avec l'école, les films et autres à "former" la société???

Bref, vous vend-t-on seulement un produit ou on vous vend un mode de vie dans la pub???

Est-ce que cela est toujours évident???

Vous avez surment entendu parlé de cette pétition des filles sur les revues de filles dans les écoles???

Sinon voici un lien d'une émission du SimonDurivage.Com sur le sujet

http://www.radio-canada.ca/medianet/2006/cbft/SimonDurivageCombo200604170800.asx

On y dénonce entre-autre l'hyper-sexualisation et je trouve que c'est une bonne chose car faire lire des revues à de jeunes filles où ça parlent de pipes et tout... mais ça, ça à au moins le mérite d'être évident!!!

À quoi cette bouteille vous fait penser???



Assez subtil, non???

Vous vous souvenez (pour les plus jeunes, voici...) des vielles bouteilles de bière?

À quoi elles ressemblaient???



À un sein, non???

ET les nouvelles.... à quoi elles ressemblent d'après-vous???



Un pénis??? Question

La pub, les médias juste du marketing ou du social engineering?

http://en.wikipedia.org/wiki/Social_engineering_%28political_science%29

Est-ce que ceci ne touche que les femmes??? N'y-a-t-il pas des modèles qu'on essaie d'imposer aux hommes et aux femmes???

Quel impact celà a-t-il???

Vous avez d'autres exemples(pas nécéssairement lié au sexe mais au mode de vie)???

confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Lun 24 Avr - 18:44

Citation :


Notre rapport aux voitures
Dès lors, on observe que si certaines voitures continuent d’être perçues comme masculines ou féminines, les différences entre le rapport des hommes et des femmes à leur véhicule ont tendance à s’atténuer. "Plus précisément, nuance Patrice Baveux, les attentes des femmes sont de plus en plus partagées par les hommes. Car elles poussent les constructeurs à mettre la barre plus haut." Leurs exigences, traquées par les services d’étude clientèle comme celui que dirige Marie-Françoise Zeller chez Peugeot, sont claires : "Pour ce qui est du dynamisme, de l’esthétique, du plaisir de conduire, les femmes en demandent autant que les hommes. Ce à quoi elles sont plus sensibles, c’est à la couleur, aux textures, à la simplicité d’entretien, aux astuces qui ne sont pas des gadgets mais des plus."

Ainsi, l’étui à lunettes sur le pare-soleil, les tiroirs sous les sièges, le compartiment biberon, les essuie-glaces à capteurs de pluie, etc. constituent des innovations dont les hommes ne peuvent que bénéficier.

Kim Derderian, chef de publicité chez Peugeot, a su saisir ce ressort pour extraire une petite voiture de sa condition de "sous-voiture" et la propulser au centre des convoitises masculines. Pour la première fois, avec la 106, les hommes allaient être "fous de la voiture de leur femme". La saga la plus drôle de l’histoire de la pub auto était lancée : tandis que les femmes s’entraînaient au tir, les hommes rivalisaient de séduction dans l’espoir de leur emprunter leur voiture. Du tango à l’orchestre de mariachis en passant par la célébrissime chenille, rien n’était jamais assez bon pour que "Chérie passe les clefs de sa 106".

Cette campagne signait un véritable renversement des valeurs : le secteur de l’automobile était définitivement gagné par la féminisation. " Ce qui ne veut pas dire que notre époque est devenue féministe, explique Pascale Weil (1), directrice du planning stratégique chez Publicis, mais qu’elle est devenue plus mûre, moins hémiplégique, moins focalisée sur des valeurs masculines. " Après s’être opposées aux hommes dans les années 70, avoir fait la preuve de leur égalité dans les années 80, les femmes revendiquent une égalité qui n’est pas la stricte identité. Ce qui était dit féminin, parce que considéré comme secondaire, est aujourd’hui présenté comme une alternative. Illustration dans le domaine automobile : les constructeurs, qui ont besoin de faire valoir leur différence, font appel à des critères qui complètent la seule performance. " On a tendance à parler de féminisation pour évoquer le confort, le design, le service, bref ce qui nuance, décloisonne et enrichit la promesse de base, résume Pascale Weil.

Une évolution qui signe le passage d’une pensée bipolaire en noir/blanc, considérée comme masculine, vers un imaginaire d’alliance plus complexe, qu’on rapproche plutôt de la féminisation. En ce sens, la féminisation : tout le monde en profite. "
1- Auteur d’“A quoi rêvent les années 90” (Seuil, 1994).

PERMIS :
1955 : 580 000 permis ont été délivrés, 454 000 à des hommes, 126 000 à des femmes.
1975 : 850 000 permis délivrés, 486 000 à des hommes, 364 000 à des femmes.
1995 : 960 000 permis délivrés, 539 000 à des hommes, 421 000 à des femmes.

Source : Ministère des Transports.

VOLANT :
• Les femmes ont plus d’accidents que les hommes, mais ils sont moins graves. Un accident causé par une femme coûte en moyenne 14900 francs aux assureurs, contre 15 300 francs pour les hommes.

• 90 % des infractions hors stationnement sont commises par des hommes.




http://www.psychologies.com/cfml/article/c_article.cfm/cfml/article/c_article.cfm?id=707&page=2

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Action



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Mer 26 Avr - 17:23

En France, les femmes ont moins de permis de conduire, mais font PLUS d'accidents que les hommes...

Hummmm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Jeu 27 Avr - 15:10

Quand va-t-on voir des femmes faire des accidents dans les pub car là... elles sont loin de refleté la réalité... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blood

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Bellefeuille, Québec
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Ven 28 Avr - 0:07

So let's begin. Please look at the following image and tell me what you see.




Not sure? Okay, look more closely. Much more closely..



















You thought it was a penis. Admit it.


Come on, now. I've seen porn that isn't this blatant.


Under a black light, Gatorade looks just like...well, you know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Action



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Mar 2 Mai - 3:36

Débile vos trouvailles ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Mer 17 Mai - 8:24

Débile en effet... mais que dire de ça???



:shock:


Dernière édition par le Mer 24 Jan - 16:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Mer 2 Aoû - 20:44



Citation :
The Marketing of Evil: How Radicals, Elitists, and Pseudo-Experts Sell Us Corruption Disguised as Freedom

"David Kupelian dares to tell the truth." - Dr. Laura Schlessinger

"Now watch the cockroaches run for cover." - Michelle Malkin

"In years to come Americans will acknowledge a debt of gratitude to David Kupelian for his honesty, courage, and laser-like insight in this must-read book." - Rabbi Daniel Lapin



--------------------------------------------------------------------------------

SPECIAL: For a limited time, get your copy of "The Marketing of Evil" autographed and personalized at no extra charge – only $19.95! (That's a $5 discount off the regular price!)

NEW! SPECIAL OFFER: If you'd like to give copies of "The Marketing of Evil" to others, select "Three autographed copies" from the drop-down menu above and save $10 - plus you'll receive FREE shipping!
(Please write the personalized inscription you would like, or inscriptions for multiple copies, in the "Comment" field during checkout)



--------------------------------------------------------------------------------

By David Kupelian

Americans have come to tolerate, embrace and even champion many things that would have horrified their parents' generation – from easy divorce and unrestricted abortion-on-demand to extreme body piercing and teaching homosexuality to grade-schoolers. Does that mean today's Americans are inherently more morally confused and depraved than previous generations? Of course not, says veteran journalist David Kupelian. But they have fallen victim to some of the most stunningly brilliant and compelling marketing campaigns in modern history.

"The Marketing of Evil" reveals how much of what Americans once almost universally abhorred has been packaged, perfumed, gift-wrapped and sold to them as though it had great value. Highly skilled marketers, playing on our deeply felt national values of fairness, generosity and tolerance, have persuaded us to embrace as enlightened and noble that which all previous generations since America’s founding regarded as grossly self-destructive – in a word, evil.

In this groundbreaking and meticulously researched book, Kupelian peels back the veil of marketing-induced deception to reveal exactly when, where, how, and especially why Americans bought into the lies that now threaten the future of the country.

For example, few of us realize that the widely revered father of the "sexual revolution" has been irrefutably exposed as a full-fledged sexual psychopath who encouraged pedophilia. Or that giant corporations voraciously competing for America's $150 billion teen market routinely infiltrate young people's social groups to find out how better to lead children into ever more debauched forms of "authentic self-expression."

Likewise, most of us mistakenly believe the "abortion rights" and "gay rights" movements were spontaneous, grassroots uprisings of neglected or persecuted minorities wanting to breathe free. Few people realize America was actually "sold" on abortion thanks to an audacious public relations campaign that relied on fantastic lies and fabrications. Or that the "gay rights" movement – which transformed America's former view of homosexuals as self-destructive human beings into their current status as victims and cultural heroes – faithfully followed an in-depth, phased plan laid out by professional Harvard-trained marketers.

No quarter is given in this riveting, insightful exploration of how lies, both subtle and outrageous, are packaged as truth. From the federal government to the public school system to the news media to the hidden creators of "youth culture," nothing is exempt from the thousand-watt spotlight of Kupelian's journalistic inquiry.

In the end, "The Marketing of Evil" is an up-close, modern-day look at what is traditionally known as "temptation" – the art and science of making evil look good.

About the author: David Kupelian is the managing editor of WorldNetDaily.com, the world’s largest independent news Web site. He is also a widely read online columnist and the driving force behind the acclaimed monthly news magazine Whistleblower.


http://shop.wnd.com/store/item.asp?ITEM_ID=1679

Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Mer 24 Jan - 16:07

Citation :
Le 24 janvier 2007











Pablum et télévision



























Les premiers pas de la nouvelle chaîne télévisée pour bébés ont été accueillis avec scepticisme par plusieurs médias et pédiatres. Alors que le CRTC vient d’accorder une licence à BabyHD, qui s’adresse aux enfants de moins de 3 ans, les consommateurs ont plusieurs inquiétudes.

Les promoteurs de BabyHD en vantent les aspects stimulants. Selon eux, la télévision développera la créativité des poupons. De leur côté, les médecins sont nombreux à réfuter cette théorie. « La créativité naît du vide, non d’un modèle imposé », insiste la pédiatre Dominique Cousineau.

Mais, si elle existe, la chaîne trouvera sûrement des milliers de preneurs, notamment des parents qui agiront en toute bonne foi en installant leurs enfants vers des programmes qui leur seront destinés plutôt que devant des émissions pour adultes moins signifiantes pour eux.

Maisonneuve en direct vous demande : « Avons-nous besoin de télé-bébés »?

Pour en discuter en première partie de tribune, Pierre Maisonneuve reçoit Andrew Irwin, directeur de la commercialisation chez High Fidelity HDTV, Denis Carmel, responsable des relations avec les médias au CRTC, André Caron, professeur titulaire au département de communication de l’Université de Montréal et directeur du groupe de recherche sur les jeunes et les médias, et Dominique Cousineau, pédiatre au CHU Sainte-Justine et spécialiste du développement de l'enfant

http://www.radio-canada.ca/radio/maisonneuve/24012007/82462.shtml

Pour écouter

http://www.radio-canada.ca/Medianet/2007/CBF/MaisonneuveEnDirect200701241215_1.asx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   Ven 16 Mar - 3:02

Le vert est-il en train de devenir un outil de marketing?

Citation :
La publicité peut nuire gravement à l’environnement!

Peut être que vous reconnaissez ces publicités.. et que vous vous êtes déja posés les mêmes questions? En quoi un 4×4 est-il écologique, que fait vraiment Total pour la Planète? etc.. Bref, prône t-on vraiment un mode de vie plus écologique et durable? ou habille t-on simplement un produit de manière plus vert?

“La publicité peut nuire gravement à l’environnement”, c’est la campagne que mène l’Alliance pour la Planète (collectif de 72 associations ONG environnementales). En se basant sur le code déontologique du secteur (BVP), l’Alliance decrypte pour nous 30 publicités sur le fond. Pour l’alliance, il s’agirait donc de “green washing”, “blanchiment écologique”… Et vous qu’en pensez vous?


[…] de plus en plus de publicités font une utilisation abusive et mensongère de l’argument écologique en vantant les qualités écologiques d’activités et de produits en réalité polluants. Cet usage abusif trompe le consommateur sur la réalité du produit et vient à l’encontre des efforts des associations pour l’inciter à consommer de manière plus responsable.


http://blog.toutallantvert.com/2006/12/15/developpement-durable/la-publicite-peut-nuire-gravement-a-lenvironnement/

C'est à 29 minutes!

http://www.radio-canada.ca/Medianet/2007/CBF/DiciEtDailleurs200703142105.asx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marketing, Pub, social engineering...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marketing, Pub, social engineering...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment aider un agoraphobe ou un phobique social qui panique?
» Pétition : DUT, la fin de l'ascenseur social
» personne sur l aide social.
» question aide social et nouveau conjoit
» Médiateur social

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Recherches/stats/textes/etc :: Divers-
Sauter vers: