Égalitariste-complémentaire

Égal ne veut pas dire semblable
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Caricature ou dure vérité???

Aller en bas 
AuteurMessage
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Caricature ou dure vérité???   Sam 22 Avr - 5:18

Hein!!!Connu vous présente un vidéo de sa chanson:"Féminisme, Capitalisme(Diviser pour règner) "!!!

Qu'en pensez-vous???

Pour écouter

http://www.quelestmonip.info/pop/Feminisme-Capitalisme(diviser%20pour%20regner).avi

Pour que ça fonctionne copier l'adresse ci-haut dans la barre d'adresse!!!

sunny



Dernière édition par le Ven 28 Avr - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Action



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Caricature ou dure vérité???   Sam 22 Avr - 5:51

Ohhh ça frappe de vidéo !!!! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Caricature ou dure vérité???   Jeu 27 Avr - 23:36

Un texte qui va un peu dans le sens du vidéo!!!

Citation :
Le droit bourgeois ne s’impose que peu à peu avec l’incapacité juridique de la femme à partir du XVIe siècle et la famille conjugale moderne ne s’imposera qu’après l’interdiction du travail de nuit des femmes et des enfants et la limitation de la durée du travail. Enfin, l’obligation scolaire qui rend l’enfant improductif consacre la séparation rigoureuse entre rapport à la nature intérieure et rapport à la nature extérieure.

Ce n’est qu’à ce stade que peut se développer un mouvement féministe qui remet en cause cette séparation perçue comme mutilation. Ce féminisme sera appelé « bourgeois » car ce ne sont que des femmes de cette classe qui ont la conscience immédiate de la contradiction entre la possibilité d’affirmer leur individualité libre et la limitation que représente le confinement dans certaines activités. Il est à la fois un mouvement de classe puisque issu de l’intérieur de la classe bourgeoise, mais il ne lui est pas réductible car il dévoile une contradiction du procès d’individualisation

Le mouvement féministe des années 60/70 va essayer de dépasser ce qui fut l’une des bases de son combat originel, la lutte pour l’égalité. Il va d’abord porter son combat sur la lutte pour des droits spécifiques autour des questions de la contraception et de l’avortement.

Mais après la loi Veil, la lutte contre la domination des hommes va prendre de plus en plus d’importance avec un objectif principal qui devient la lutte contre les violences masculines et particulièrement le viol. La nécessité de constituer des groupes non mixtes rompt l’alliance précédente et assigne les hommes à une position d’ennemis. L’individu masculin serait dominant par nature et volontairement ou involontairement, il ne peut qu’être sexiste comme le dit Christine Delphy dans « Nos amis et nous : le néo-sexisme où le féminisme masculin » (Questions féministes n°1)et « la distinction entre bons hommes et mauvais hommes est illusoire : violeur et mari vont la main dans la main » [2].


Cette insistance sur la violence proprement masculine et l’idée, par exemple exposée par Serge Moscovici dans La société contre nature, selon laquelle l’oppression des femmes n’aurait pas d’autre cause que l’hostilité des hommes, ne pouvait qu’ouvrir sur une guerre des sexes menée sur le modèle de la guerre des classes. Accessoirement le primât donnée, par nature, à la domination des hommes ne peut plus conduire à la moindre critique de ce qui produit pourtant l’aliénation de tous les jours, c’est-à-dire la domination du capital. N’importe qu’elle femme est par principe plus opprimée que le plus dominé ou exploité des hommes. Avec le déclin du mouvement des femmes dès le milieu des années 70, c’est la particularisation achevée qui se met en place dans le « féminisme radical ». Il s’ensuit évidemment que le rôle féminin sera lui-même peu critiqué car perçu comme simple conséquence de la domination des hommes [3].

Ainsi par exemple, pour ce qui est du mouvement des femmes, dans sa volonté de poser la question de l’antagonisme entre les sexes comme déterminante, il y a consciemment ou non la volonté d’assigner une positivité à un des pôles du rapport : le pôle féminin, alors que pourtant le niveau général atteint par les différentes pratiques critiques inclut la remise en cause de tous les rôles comme l’a montré le mouvement des communautés. La lutte n’a alors pour but qu’un simple renversement des rôles. Ce qui était vu comme passif dans le modèle dominant (le pôle féminin) va devenir actif et inversement. La critique des rôles ne se centre pas sur les rôles, comme par exemple dans les pratiques critiques de la vie quotidienne, mais sur l’antagonisme des rôles. Sous le prétexte d’une dissymétrie entre les rôles, le mouvement des femmes ne peut saisir la misère propre des hommes et leur forme de dépendance aux femmes. Cela accentue l’impossibilité d’une interaction entre sujets hommes et femmes et cela peut produire l’effet inverse de ce qui est recherché, car dans le centrage sur l’antagonisme il y a le risque de réactivation des représentations sociales. La porte est alors grande ouverte pour un féminisme qui « radicalise » sa pratique et sa conscience à l’extérieur du rapport homme/femme, dans l’intersubjectivité des femmes. La tendance à refuser purement et simplement le rapport homme/femme conduit à positiver les rapports entre femmes et particulièrement le lesbianisme

http://endehors.org/news/6173.shtml

affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P-A-P



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Caricature ou dure vérité???   Dim 30 Avr - 23:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Action



Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Caricature ou dure vérité???   Mar 2 Mai - 3:36

Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caricature ou dure vérité???   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caricature ou dure vérité???
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA PLUS DURE PRISON AU MONDE !
» L'attente est trop dure....
» caricature imaginaire
» DURA LEX, SED LEX - La loi est dure... Surtout dans certains cas !
» Votre avis sur un rhume qui dure 12 mois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Égalitariste-complémentaire :: Recherches/stats/textes/etc :: Divers-
Sauter vers: